shutterstock_666246016

5 conseils pour faire un logiciel sur mesure avec un petit budget

La décision d’utiliser un logiciel existant ou d’investir dans le développement d’un logiciel sur mesure fait toujours l’objet de nombreux débats. L’utilisation d’un logiciel existant possédant déjà certaines fonctionnalités de base peut sembler tentante, mais nous oublions souvent de la comparer aux avantages de développer un logiciel sur mesure.

Depuis plus de 17 ans, Studio Pyxis raffine son approche de développement dans le but de maximiser la valeur d’affaires et de rendre le choix d’un logiciel sur mesure beaucoup plus rentable à long terme. De nos jours, les logiciels que nous utilisons pour gérer nos opérations ou automatiser nos processus d’affaires sont appelés à changer constamment car nos processus et nos opérations changent beaucoup plus fréquemment qu’avant.

Quand votre budget est restreint, vous devez faire ce qui compte maintenant et seulement ce qui compte maintenant. Voici quelques conseils que nous donnons à nos clients pour les aider à ne pas engouffrer une fortune dans leurs projets d’automatisation de leurs processus d’affaires :

1- Commencez tôt

Plus vous commencez tôt à automatiser des processus, moins cela coûte cher car la plupart du temps les processus sont moins complexes. Vous devez alors choisir le processus d’affaires le plus rentable à automatiser en premier et faire évoluer le tout au fur et à mesure que les affaires évoluent. En plus d’aider au quotidien, vous diminuez les répercussions futures sur le budget.

2- Commencez petit

Le secret pour ne pas dépenser trop c’est de commencer petit. Quand vous commencez tôt, il est également important de ne pas regarder trop loin en avant. Vous devez résister à la tentation de développer des fonctionnalités qui ne seront utiles que plus tard. Cela peut être très tentant d’inclure tout de suite des fonctionnalités qui répondent à une vision, mais qui ne seront pas utilisées avant plusieurs mois.

L’investissement effectué maintenant doit répondre à un besoin immédiat et non aux besoins qui seront à l’ordre du jour lorsque vous aurez 150 employés, une équipe de ventes ou que vous ferez des affaires aux États-Unis. Vous voyez ce que je veux dire? Si vos raisons d’investir dans un développement commencent par « quand nous… », fort à parier que ce n’est pas le bon moment pour inclure cela.

3- Faites-le en petits morceaux

Il s’agit ici de découper vos besoins le plus possible et de les prioriser. Plus les besoins sont découpés, plus il sera facile de faire des choix judicieux au moment opportun. Cela peut paraître simple, mais cela ne l’est pas toujours. Nous sommes souvent influencés par comment d’autres ont développé leur solution et sans nous en rendre compte, nous pourrions vouloir les imiter en pensant que c’est nécessaire.

Il faut se rappeler que vous automatisez un de vos processus, pas celui de quelqu’un d’autre. Vous pourrez innover et faire évoluer vos processus et pour cela, il se peut que l’innovation passe par une étape manuelle, pourquoi pas?

4- Couvrez large mais peu profond

Il est important que dans vos efforts d’automatisation, vous tentiez de couvrir le plus rapidement possible l’ensemble du processus d’affaires. Pour beaucoup de clients que j’ai rencontrés, cette notion est très difficile à comprendre et accepter, du moins quand nous commençons le processus de développement.

La plupart des clients ont une vision très sophistiquée du logiciel qu’ils veulent et c’est justement ce que nous tentons d’éviter. Vous devez absolument penser simplement afin de couvrir le plus large possible, le plus rapidement possible, toujours en priorisant ce qui a le plus de valeur.

De cette manière, vous vous assurez de ne dépenser que pour des fonctionnalités nécessaires. Surtout si le budget est restreint. Ce n’est que plus tard, si le budget le permet, que vous pourrez « raffiner » les fonctionnalités existantes en fonction de la vision sophistiquée du départ.

5- Prévoyez un budget d’amélioration

Il est important d’investir régulièrement dans l’évolution de votre logiciel. Évidemment, je parle ici d’évolution et non de maintenance. L’évolution touche les changements quotidiens dictés par votre domaine d’affaires. La fréquence et l’ampleur de ces changements varient en fonction du domaine spécifique, mais le principe est valable pour tous.

Si vous allouez un budget annuel aux améliorations, même petit, vous êtes moins sujets à devoir faire des investissements massifs et soudains et vous êtes plus réactifs aux changements. Aussi, en faisant évoluer votre logiciel, vous en profitez pour faire la maintenance et vous évitez ainsi de potentiels coûts supplémentaires. Lors d’un développement évolutif, nous en profitons pour faire les mises à jour nécessaires de toute façon.

Conclusion

Évidemment, la notion de petit budget est très subjective. Peu importe comment nous déterminons l’importance d’un budget, les 5 conseils énumérés ci-haut s’appliquent. Le fait de dépenser sur des fonctionnalités inutiles me semble assez illogique, peu importe le budget. N’hésitez pas à me contacter si vous désirez plus de détails à propos de comment nous arrivons à faire du développement sur mesure de façon intelligente et efficace.

Téléchargez le livre blanc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *