shutterstock_712558591

Ethereum, pourquoi devrait-on s’y intéresser?

Ma nature curieuse m’a récemment poussé dans l’exploration des technologies de type Blockchain. Avant toute chose, je crois qu’il est important de parler du Bitcoin. Cette cryptomonnaie très populaire fait souvent les manchettes, mais ce n’est pas toujours pour les bonnes raisons. La plupart des articles parlent de sa valeur incroyablement volatile, mais en fait s’il y a un sujet qui devrait retenir l’attention, c’est le Blockchain.

Bitcoin et Blockchain

En inventant le Bitcoin, le ou les créateurs qui se cachent sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto ont aussi inventé une nouvelle technologie: le Blockchain. Le concept est en fait assez simple, il s’agit d’une liste de blocs d’information, dans laquelle chaque bloc conserve l’adresse du bloc précédent. Plusieurs ordinateurs, les mineurs, travaillent ensemble pour maintenir cette chaîne et y ajouter le bloc suivant.

Cette chaîne est difficile à falsifier puisque pour modifier le contenu d’un bloc, il faudrait réécrire une partie de la chaîne et pour y arriver, il faudrait posséder plus que 50% de la puissance de calcul de tous les mineurs réunis. Pour simplifier, nous pourrions dire que c’est une sorte de base de données décentralisée qui est stockée sous forme de blocs d’information reliés par cryptographie. Dans le cas du Bitcoin, cette chaîne permet de conserver la liste des transactions, un peu comme un grand livre comptable.

Ethereum

Évidemment, d’autres personnes se sont intéressées au concept de Blockchain, c’est le cas de Vitalik Buterin, un programmeur russo-canadien qui a eu l’idée de faire un Blockchain qui ne servira pas qu’à conserver des transactions, mais qui aura la capacité d’exécuter du code, c’est à dire, un Blockchain d’application. C’est ainsi qu’est né Ethereum.

Fait intéressant à souligner, Ethereum possède aussi sa propre cryptomonnaie : l’Ether. Celle-ci permet aux ordinateurs mineurs d’obtenir une source de revenus en retour de l’exécution du code qui a été mis dans le Blockchain. C’est ce code que l’on nomme SmartContracts. L’Ether sert donc surtout de récompense pour ceux qui possèdent les ordinateurs qui soutiennent et font fonctionner cette technologie.

SmartContracts

Les SmartContracts offrent une panoplie de possibilités. Ils peuvent par exemple servir à partager de l’information de façon sécurisée, à suivre le cycle de vie d’un produit, à valider qu’une personne possède une certification, etc. Aucun doute que nous allons assister à l’émergence d’une multitude de nouvelles idées et d’innovations sur ce nouveau modèle de développement.

Plusieurs compagnies s’intéressent à Ethereum. Elles ont même formé l’Enterprise Ethereum Alliance. Le but de cette alliance est d’apporter un soutien corporatif autour d’Ethereum. Parmi les membres fondateurs, il y a : Microsoft, JPMorgan Chase, Intel, Accenture, BP, Credit Suisse et plus encore. Le nombre de membres est maintenant passé à plus de 150 organisations.

Ethereum a le vent dans les voiles et je crois qu’avec toutes les organisations et les programmeurs qui s’y intéressent, il est possible que nous assistions au début d’une nouvelle ère dans le développement d’applications.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *