usine

Innovation et développement logiciel sur mesure

Je suis passé dernièrement devant l’usine où j’ai débuté ma carrière, il y a quelques dizaines d’années (disons que j’ai commencé jeune…) Comme jeune ingénieur industriel, j’avais alors un pied dans l’usine et un autre dans le bureau. Je travaillais à la fois à l’optimisation des opérations ainsi qu’à la conception et au développement sur mesure d’un logiciel qu’on appellerait aujourd’hui un MES (Manufacturing Execution System).

L’usine proprement dite a depuis été démantelée, faisant place à un champ en friche, alors que le bureau en vieille brique rouge abrite aujourd’hui le bureau des ventes d’un gigantesque projet résidentiel qui remplacera éventuellement le tout.

Le paysage manufacturier a bien changé depuis l’époque de mes premières armes… Les industries lourdes et celles à fort volume se sont déplacées vers des cieux plus cléments (lire réduction des coûts). Le secteur manufacturier s’est lentement converti à la fabrication de proximité, au sur mesure, à la haute valeur ajoutée, et il carbure maintenant à l’innovation.

À mes débuts, l’industrie lourde avait déjà amorcé son déclin et travaillait furieusement à maintenir quelques avantages compétitifs. Les lourds systèmes administratifs centraux du temps ne brillaient pas par leur flexibilité. Les technologies, beaucoup moins abordables qu’elles ne le sont aujourd’hui, avaient été regroupées sous un même toit pour en rentabiliser l’utilisation. La production d’un simple rapport demandait des semaines, de quoi étouffer tout potentiel d’innovation. C’est la raison pour laquelle on m’avait embauché : pour agir localement et doter l’entreprise d’outils technologiques permettant d’optimiser la capacité de production.

Planification des ressources de l’entreprise

Les systèmes administratifs qui soutenaient le modèle industriel du passé ont depuis été remplacés, à coup de centaines de millions de dollars, par les ERP (Enterprise Resource Planning) et autres solutions de « prêt-à-porter ». L’industrie du logiciel a fait des pas de géant dans la normalisation des processus administratifs. Lentement mais sûrement, on nous a vendu le mérite de solutions qui permettaient de ne pas « réinventer la roue » et de profiter des meilleures pratiques qui ont été intégrées aux ERP. Bien sûr, il y a du vrai là-dedans. Rares sont ceux qui voient maintenant de la valeur à développer un système comptable en partant de zéro. De plus, la normalisation internationale des processus financiers favorise l’adoption de tels systèmes.

Mais à quel moment l’adoption d’un ERP avec des processus normalisés devient-elle un frein à l’innovation? Serait-il possible que, comme les systèmes centraux de jadis, les ERP deviennent des freins à l’innovation? Et n’est-ce pas encore plus vrai lorsque le tissu industriel se distingue par les courts délais de livraison, la production sur-mesure ou les produits innovants? Personne ne s’est jamais distingué en faisant comme son voisin! Et encore moins en faisant comme tout le monde…

Au cours des années, j’ai vu beaucoup d’efforts investis pour adapter des organisations à l’ERP qu’elles avaient choisi (normalisation) ou pour adapter l’ERP choisi au contexte de l’organisation (personnalisation), mais ces démarches étaient rarement porteuses d’innovation. Et qui plus est, l’incapacité de l’ERP à soutenir des processus innovants déjà présents dans l’organisation menait plutôt à l’élimination de tels processus. Encore plus rarement ai-je vu une implantation ERP générer de l’innovation! Bien que l’industrie s’en défende, je pense que la normalisation est le nerf de la guerre du marché du progiciel.

Avantages concurrentiels

Comme entreprise, vous avez développé au fil du temps un grand nombre de processus, de procédés, de relations et de façons de faire qui vous ont apporté des avantages concurrentiels, parfois temporaires, parfois durables. Ne serait-il pas plus porteur de les faire évoluer plus en profondeur et de les automatiser grâce à des solutions technologiques de pointe, plutôt que de les assujettir aux processus normalisés proposés par l’industrie du progiciel intégré? Et si la solution résidait dans un assemblage de solutions logicielles commerciales ET de solutions développées sur mesure qui font ressortir les avantages concurrentiels?

Initialement, les progiciels ERP avaient des architectures plutôt fermées et ne permettaient l’intégration qu’avec un nombre limité d’applications partenaires. Au cours des dernières années, les progiciels se sont ouverts et de nombreuses stratégies d’intégration sont disponibles pour permettre un assemblage d’applications sur mesure avec un ERP.

Faire la différence

Ce qui me passionne, c’est de mettre les technologies au service de la différenciation, au service de ce qui permet à l’entreprise de se distinguer. Dans chaque entreprise se cachent des perles d’innovation qui ne demandent qu’à être automatisées. Il faut parfois chercher, être curieux. Pourquoi mes clients achètent-ils chez moi plutôt qu’ailleurs? Est-ce en raison de ma capacité à concevoir ou assembler des produits géniaux? De mes liens privilégiés avec de bons fournisseurs? D’un savoir-faire particulier que j’aimerais pouvoir encapsuler? Et que pourrais-je faire avec l’aide des technologies pour accentuer cet avantage concurrentiel?

L’avantage indéniable du développement sur mesure, tel que nous le pratiquons, est de trouver ces perles rapidement, d’évaluer puis exploiter la réelle valeur d’affaires, et de la mettre au service de l’organisation sans attendre. Peut-être savez-vous où se trouvent ces opportunités d’automatisation d’avantages concurrentiels, ou peut-être qu’une courte rencontre d’exploration avec quelqu’un ayant un regard extérieur pourrait vous aider. À vous de voir!

Vous pouvez également consulter notre livre blanc : 5 conseils pour développer un logiciel sur mesure abordable. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *