bureauGen

L’importance de l’environnement de travail

Les employés d’organisations qui oeuvrent dans le domaine des TI, plus particulièrement les développeurs, traînent souvent la vieille réputation de ne pas accorder beaucoup d’importance à leur environnement de travail physique. Bien sûr, il est important qu’ils aient un espace de travail adéquat et soient situés près des collègues avec qui ils doivent collaborer régulièrement, mais nous croyons souvent qu’ils accordent plus d’importance au fait de disposer des bons outils pour accomplir leur travail efficacement (applications pertinentes, ressources matérielles suffisantes, etc).

 

Personnellement, en tant que gestionnaire d’une équipe de TI, il me semble important d’avoir à ma disposition une belle salle de conférence conviviale qui représente bien l’image de l’organisation, celle que nous souhaitons projeter afin de bien recevoir les gens qui nous rendent visite. Mais étant moi-même un ancien développeur, j’avais quand même tendance à être d’accord avec cette façon de penser qui met ces considérations au second plan. Je parle ici au passé, parce que mon opinion sur le sujet a changé au cours de la dernière année en raison de ce que j’ai vécu à Pyxis.

 

Mise en contexte

 

Il y a un peu plus d’un an, le bail des bureaux de Pyxis arrivait à son terme et nous avons jugé que nos besoins avaient changé. Quelques options s’offraient à nous et elles ont toutes été explorées :

  • Renouveler le bail et simplement rafraîchir l’environnement avec un minimum d’effort.
  • Réorganiser radicalement les locaux afin de les rendre plus adaptés à nos nouveaux besoins et à une façon de vivre et de travailler plus moderne.
  • Déménager tout simplement dans de nouveaux bureaux correspondant plus à nos attentes.

À l’époque, la première option m’apparaissait tout à fait acceptable. Même si ce n’était pas parfait, je pouvais très bien m’accommoder de l’aménagement en place. Je ne pouvais imaginer à ce moment qu’il pouvait autant affecter l’épanouissement de l’équipe.

 

C’est finalement la troisième option qui a été retenue. À ce moment, ma perception était que nous allions consacrer beaucoup d’énergie et d’argent inutilement dans l’aménagement des nouveaux bureaux. Évidemment, tant qu’à déménager, je comprenais qu’il fallait bien profiter de cette occasion pour que les nouveaux locaux soient plus en lien avec notre réalité de tous les jours.

 

Il nous fallait un environnement de travail dynamique, jeune et stimulant pour offrir aux employés une nouvelle façon de vivre et de travailler et des espaces inspirants où il fait bon se retrouver. Pour la réalisation de ce projet, nous étions conseillés par une firme spécialisée dans l’aménagement d’espaces de travail.

 

Le Jour J

Lorsque le moment est venu d’intégrer les nouveaux bureaux, j’ai rapidement constaté l’effet positif que pouvait engendrer un environnement plus tendance, ouvert et très éclairé grâce à sa grande fenestration. Il représente davantage ce que nous sommes en tant qu’équipe et correspond plus à ce que nous prônons : les nombreux murs blancs mis à notre disposition pour écrire, les petits espaces de réunion et les salles de conférence favorisant le partage et les échanges au quotidien.

 

Tout cela est sans compter les nombreuses autres commodités très appréciées des employés comme des espaces réservés pour prendre le temps de boire un café ou manger une bouchée, ou encore une douche pour celles et ceux qui se rendent au travail à vélo ou qui préfèrent s’entraîner sur l’heure du lunch.

 

J’ai vraiment senti un vent de renouveau, une effervescence spéciale. L’enthousiasme des membres de l’équipe de développement était palpable. Tout le monde semblait bien et fier, appréciait comment étaient organisés les différents petits espaces mis à leur disposition pour réaliser leurs tâches. Et même moi qui croyait penser que l’environnement de travail était en fait secondaire, je me suis rapidement vu prendre plus le temps de présenter notre bel environnement de travail aux gens venant nous rencontrer. Sans le savoir, une certaine morosité venait de disparaître (nous l’avions peut-être laissée dans nos anciens locaux). Toutefois, je me suis dit que tout ça était éphémère, que c’était un comportement tout à fait normal, que c’était l’effet de la nouveauté, que tout allait s’estomper avec le temps…

 

Six mois plus tard

 

Six mois se sont écoulés depuis que nous nous sommes installés dans les nouveaux bureaux et je suis forcé d’admettre que toute cette belle énergie du premier jour est toujours présente. Je sens que les gens (et je m’inclus dans ce groupe) apprécient la chance de pouvoir travailler dans un environnement stimulant et où il fait bon vivre.

Notre environnement de travail


.

En conclusion

Malgré qu’il soit difficile à quantifier, je pense qu’accorder de l’importance à l’environnement de travail est un investissement payant pour une organisation à moyen et long termes. Si les employés se plaisent à franchir les portes du travail et ce, même les matins plus difficiles, cela ne peut qu’aider leur épanouissement personnel et professionnel. Cela signifie que cet environnement agréable est disposé à entretenir une synergie entre collègues.

 

Le télétravail est de plus en plus valorisé actuellement, mais ce n’est pas de mon point de vue la meilleure solution pour solidifier les rapports entre les membres d’une équipe. Il s’agit plutôt d’un accommodement pour satisfaire les gens qui souhaitent se prévaloir de cette option pour favoriser la conciliation travail-famille. Pour cette raison, elle demeure intéressante.

 

C’était donc un biais important que j’avais il y a un an de croire que les développeurs (et je m’inclus toujours dans ce groupe) n’avaient pas besoin d’un environnement de travail stimulant pour pouvoir s’accomplir pleinement. Évidemment, il y aura toujours des gens insatisfaits, mais il faut tendre à l’harmonie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *